skip to Main Content

L’EFT, 6 erreurs à ne pas commettre

Bien que l’EFT soit une méthode simple, le nombre de malentendus que je remarque chez ceux qui pratiquent me surprend.

Je vous présente ici les 6 erreurs qui me semblent les plus fréquentes.

En faisant attention aux six points suivants, le résultat de votre séance en EFT changera d’une façon claire.

 

1 – Ne pas fixer l’objectif

Commencer une séance en EFT sans fixer l’objectif est comme si vous preniez la route en voiture, sans décider votre destination.

Pour toutes sortes d’autres types de séances thérapeutiques, on peut dire la même chose ;
le résultat dépend de ce sur quoi la personne se focalise.

 

« Pauvre de moi qui souffre de mal de dos »
ou bien :
« Moi, libéré/e définitivement du mal de dos et très en forme »

« Moi, victime de harcèlement moral par mes collègues »
ou bien :
« Moi, gagnant le respect de mes collègues et travaillant avec joie »

La différence est : soit on focalise sur le problème ou sur le passé, soit sur la situation idéale que l’on souhaite obtenir.

Effectuer une séance tout en restant ancré/e sur le problème ou sur le passé, C’est comme si vouliez faire avancer votre voiture tout en freinant. Même si vous avez à côté de vous un très bon navigateur, un spécialiste compétant, c’est vous qui tenez « le volant » et qui gérez les commandes du véhicule.

Dans la méthode EFT, telle qu’elle est communément présentée, la fixation de l’objectif n’est généralement pas évoquée. Cependant, c’est bien l’un des éléments les plus importants pour réussir une séance, quelle que soit la méthode employée.

Si vous voulez en savoir plus sur « l’objectif », lisez l’article « comment fixer l’objectif pour réussir votre séance en EFT et ses 7 clés »

 

2 – Réciter des phrases « positives » pendant le tapping des points.

On me demande souvent si on peut dire des phrases au sens positif pendant le tapotement.
C’est probablement une des influences de la méthode d’affirmation ou la loi d’attraction etc.

En EFT, on tient d’abord à se libérer des émotions négatives.

Dans un terrain « pollué », les plantes et les fleurs qu’on y plante ne se développent pas.
On doit donc d’abord s’évertuer à le dépolluer.

Au fur et à mesure que la négativité disparaît, des éléments positifs apparaissent naturellement.

Je pense qu’une des spécificités marquantes de l’EFT est sa capacité de libération des émotions refoulées. C’est d’ailleurs pour cela que le fondateur l’a nommée ainsi.
Et le sujet n’est autre que les émotions qui agissent négativement sur la personne.

Dans la plupart des cas, les émotions positives que la personne a envie d’exprimer dès le début de la séance sont des souhaits. Elles sont représentatives d’une situation inachevée. Les émotions négatives qui se cachent dans son inconscient l’empêchent de réaliser ses souhaits.

Certains praticiens conseillent le tapping en récitant des phrases positives. Ils constatent probablement que cela fonctionne.
Personnellement, je trouve cette approche peu efficace, surtout quand la personne n’a pas réglé ses contentieux émotionnels. Je conseille donc de se concentrer d’abord sur les émotions négatives.

 

3 – Dérouter les idées

Au cours d’une séance, on peut facilement perdre le fil principal.
Des mémoires sans rapport avec le sujet à traiter peuvent occuper les pensées.
Cela arrive à tout le monde. Plus de soixante mille pensées par jour traversent notre esprit. Naturellement, si on se laisse emporter par ces pensées, on ne terminera jamais la séance.
Il faut donc toujours garder en tête la ligne centrale.

Même si vous continuez de tapoter soigneusement pendant une heure, la libération émotionnelle ne se produira pas si vous êtes déconcentré/e.

Si vous avez du mal à focaliser sur un seul sujet à la fois pendant une certaine durée, écrivez le sujet et vos mots/phrases de rappel sur un papier. Regardez-les régulièrement pendant la séance. Dès que vous constatez que vous déroutez, revenez immédiatement à l’essentiel. Si une idée vous « hante » plus particulièrement, notez-la pour y réfléchir après la séance.

 

4 – S’autocensurer

Lorsqu’on traite un sujet concernent des proches, certaines personnes essaient de contrôler leurs ressentiments. Si c’était au cours d’une conversation entre amis, j’apprécierais cette retenue. Cependant, dans une séance EFT, cette autocensure d’expression de ses émotions peut empêcher la personne d’avancer.

Craignant de dire du mal des autres, on réprime et bloque ce que l’on ressent vraiment. Une telle retenue ne permet hélas pas de se libérer des contentieux émotionnels à l’origine du trouble existentiel qu’on est venu traiter.

Dans certains cas, la personne s’est placée dans l’autolimitation morale sans s’en apercevoir, car ce comportement vient justement de son nœud émotionnel.

Si cela vous interpelle, demandez-vous quelles impressions sentimentales vous percevez quand vous dites du mal de votre famille. Si vous vous sentez coupable et que vous pensez mériter une punition, faites une séance EFT pour vous libérer de ce sentiment.

 

5 – Rester « analytique » et ne pas revivre les sentiments

C’est souvent le cas avec les personnes qui ont un mental bien développé. Elles comprennent ce qui leur arrive car elles ont une bonne capacité d’analyse. Cela aide à avancer bien sûr, mais ce travail mental n’est pas suffisant pour provoquer la libération émotionnelle profonde.

Pendant que nous analysons les choses, nous travaillons en priorité avec l’hémisphère gauche. Pour nous libérer d’un stress émotionnel vécu dans l’enfance, période où l’hémisphère droit travaillait en priorité, il est nécessaire de revenir par la pensée dans ce passé avec ce même hémisphère.

Le tapping des points méridiens détend, ce qui permet d’entrer dans un état où l’hémisphère droit fonctionne prioritairement. Toutefois, ce n’est pas évident avec les adultes dont l’activité de l’hémisphère gauche est plus forte. Surtout ceux qui ont une activité professionnelle plus mentale qu’intuitive ou créative. Il n’est peut-être pas évident d’obtenir un bon résultat dès le début de la pratique. Il est souvent nécessaire de refaire des séances avec le même sujet. Reprenez les séances jusqu’à ce que votre mental commence à se taire, c’est-à-dire, focalisez plutôt sur les sentiments vécus que sur l’analyse de l’événement en question.

Essayez de vous replonger dans le passé et de revivre les émotions ressenties à l’époque.
Pensez à un rocher. Vos émotions refoulées sont prisonnières à l’intérieur. Frappez-le et brisez-le pour libérer les sentiments cachés.

 

6 – Focaliser uniquement sur ce qui ne va pas après la séance

Cela rejoint le sujet sur la fixation de l’objectif que j’ai abordé au début cet article.

C’est difficile d’obtenir un bon résultat quand on ne focalise que sur ce qui ne va pas après la séance. C’est le cas lorsqu’on est de ceux qui ne s’autorisent pas une situation idéale. Pour une ou plusieurs raisons, ils décident que les choses ne s’améliorent pas. Ils évitent inconsciemment de voir les résultats positifs. Pour eux, quelle que soit l’amélioration, elle est synonyme d’un changement qui les dérange ou les inquiète. Même si leur situation actuelle n’est pas agréable, elle est rassurante. En psychologie on l’appelle « la zone de confort. » C’est une zone dans laquelle les choses ne changent pas.

En cas de doute, réfléchissez sur les bénéfices que la situation actuelle vous apporte. Il sera très utile de faire une séance sur « l’avantage caché dans le problème. »

Quand on est malade, on bénéficie de l’attention de l’entourage. Avant de commencer une séance, demandez-vous si vous avez peur de la perdre.

 

Avez-vous trouvé la raison pour laquelle votre pratique d’EFT ne semble pas efficace, parmi les six malentendus ci-dessus ?
Pendant une séance avec un/e praticien/e en EFT, vous serez guidé/e pour ne pas entrer dans cette déviation.
En faisant attention à ces quelques points, vous obtiendrez tout de même un résultat très positif en pratiquant seul/e.

 

Vous n’avez pas encore reçu le guide de la pratique de l’EFT ? Inscrivez-vous à la newsletter →

 

 

 

Photo Designed by Asierromero / Freepik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Simple Share Buttons
Back To Top

Devenez votre propre thérapeute EFT !

Inscrivez-vous et recevez gratuitement votre cadeau !

Inscription Validée !

Je viens de vous envoyer votre cadeau par email.