skip to Main Content

Comment je me suis libérée de ma phobie avec l’Astro-EFT

L’acrophobie, la phobie du dentiste ou encore la phobie des araignées… Aujourd’hui, au moins 530 phobies sont reconnues aux Etats-Unis. De plus, chaque pays ou chaque époque a ses phobies spécifiques. La variété de phobies existant est infinie en réalité. Par exemple, il paraît qu’une certaine forme de phobie sociale n’existe qu’au Japon et donc non reconnue comme telle aux USA et en Europe. L’une des plus représentatives de la société d’aujourd’hui est la phobie de Facebook…

Bien qu’elles ne soient pas associable à de réels dangers, certaines situations provoquent une sensation de peur profonde et inexplicable… je pense que nous avons tous vécu une telle expérience au moins une fois au cours de notre vie. Cela dit, nous nous débrouillons en général, inconsciemment pour éviter ce genre de situation. Une peur irrationnelle inexplicable et occasionnelle ne nous empêche pas de vivre normalement. Nous la remettons donc rarement en question.

 

Je découvre ma phobie, mais un peu tard…

C’était mon cas… La situation s’est déroulée environ trois mois après avoir conçu la technique « Astro-EFT », à l’occasion d’une croisière touristique à Barcelone. Les espagnols sont réputés pour « avoir le sang chaud », tendance que l’on retrouve souvent dans leur façon de conduire. J’ai découvert lors de ce voyage que cela devait être la même chose pour le pilotage des bateaux… Malheureusement, je l’ai lu dans un dépliant touristique cinq minutes après le départ. C’était trop tard pour renoncer à cette petite croisière…

La mer un peu agitée ce jour-là a balancé le navire un peu trop fortement à mon goût… L’équipe avait l’air d’être habituée. J’ai senti monter en moi un trouble bien différent du mal de mer. Je ne pouvais même plus parler et encore moins me concentrer sur ce que ce voyage pouvait apporter. Il restait pourtant encore près d’une heure et demie de trajet !

Depuis mon enfance, il m’arrivait d’avoir une sensation désagréable en voyant un objet se balancer ou en suspension dans une position instable. Plus tard, à l’âge adulte, assise en voiture, par exemple, je devais faire un gros effort pour ne pas penser à ces camions surchargés de matériels que l’on croise, que l’on double ou qui nous doublent. Sans cet effort de concentration pour ne pas « voir » ces véhicules énormes et inquiétants, j’aurais été vraiment troublée et angoissée.

 

 Même l’EFT ne peut m’aider ?!

Cette sensation désagréable pendant cette croisière à Barcelone était donc complètement psychologique. Je me suis rendue compte pour la première fois que c’était une phobie. Je pratique l’EFT et conseille aux gens de l’utiliser, mais cette fois-là, la peur était tellement forte et profonde qu’il me semblait que l’EFT ne pourrait pas m’aider… Il restait encore un parcours de près d’une heure et demie à faire et je me sentais pitoyable en tant que thérapeute en EFT. J’ai « décollé » l’une de mes mains accrochées au siège et j’ai commencé à tapoter les points d’acuponcture utilisés en EFT. Ma main glacée ne bougeait pas comme d’habitude. Une sensation lourde et pénible ne me lâchait pas et provenait du plus profond de mon corps. Pendant ce temps, la croisière avançait le long de la côte barcelonaise et la vue, soit dit en passant, était sans grand intérêt…

 

La puissance de l’EFT, quand-même !

Une trentaine de minutes s’étaient écoulées quand j’ai pu recommencer à parler un peu, mais je ne pouvais répondre même avec un petit sourire aux paroles ou plaisanteries de Roland. Le bateau était arrivé environ à mi-chemin de son parcours, quand des enfants se sont mis à crier tout à coup : « Dorphinos, dolphinos !!! ». En effet, quelques dauphins nageaient tout près de notre bateau. J’étais assise dans la rangée de sièges au centre du pont. Je me suis levée tout doucement, attirée par les dauphins que j’adore. Le bateau à ralenti et fait un demi tour pour que les passagers puissent mieux voir les dauphins. J’ai réussi à faire une dizaine de pas. « Ce petit spectacle inattendu » m’avait remonté le moral. Pour moi, c’était une récompense à ma patience pendant l’aller.

Pendant le retour, qui dura une quarantaine minutes, le bateau s’agitait comme à l’aller. Pourtant je pouvais converser presque normalement. Tout en continuant le tapotement sur les points d’acuponcture, je m’interrogeais sur cette phobie. Au cours d’une consultation en EFT, on cherche à identifier l’événement-clé à l’origine du trouble, puis on passe au tapotement, tout en se remémorant les souvenirs en liaison avec l’événement-clé. Pour ma phobie, cependant, je ne trouvais aucun souvenir traumatisant particulier, ni pendant l’enfance, ni à l’âge d’adulte. Je continuais donc à tapoter les points en pensant à des situations qui provoquent une sensation similaire, l’élément commun étant « une situation instable ». J’ai continué le tapotement jusqu’à la fin du trajet. Progressivement je m’aperçus que je ne sentais pratiquement plus la peur, mais je savais très bien que cela ne garantissait pas du tout la disparition de ma phobie…

Pendant notre retour en France en voiture, je me suis étonnée d’un petit changement. Après quelques heures de route, je me suis rendue compte que j’étais quasiment indifférente aux camions surchargés que l’on doublait, les uns après les autres. Avant ce voyage à Barcelone, je devais faire des efforts pour ne pas regarder les semi-remorques qui roulent souvent au dessus de la vitesse limite. « Miraculeusement », pendant le trajet de retour, cette peur ou appréhension forte ne me venait plus à l’esprit.

 

Une étonnante information astrologique

Quand on analyse les différentes configurations dans un thème astral, on peut connaître non seulement la tendance générale de la personne, son caractère et toutes sortes d’autres facettes de sa personnalité, mais on a également accès influences reçues pendant la période intra-utérine et pendant la première année de sa vie.

En regardant mon thème astral, Roland a pensé qu’il pouvait y avoir eu un accident environ deux mois après ma naissance et qu’il serait la cause de ma phobie. En l’écoutant, je me suis rappelé vaguement que ma mère m’avait raconté son accident de voiture tout de suite après ma naissance. Il me semblait qu’elle m’avait dans ses bras quand une voiture l’a heurtée et qu’elle m’avait presque « lancée » à un monsieur qui marchait près d’elle pour éviter que je tombe sur le sol et me blesse.

J’ai écrit un mail à ma mère dès mon retour en France. Elle me répondit que l’évènement s’était passé effectivement environs deux mois après ma naissance. Son état, suite à l’accident, était en réalité plus grave que ce que j’imaginais. L’homme qui m’a reçue dans ces bras a demandé mon nom à ma mère afin qu’il puisse me ramener chez moi où ma grand-mère résidait. Je ne me souviens d’aucun détail évidemment. Mais, Roland et moi avons vu de nombreuses personnes vivant tant bien que mal sous l’influence d’une ou plusieurs expériences remontant à la première année de leur vie, bien qu’elles ne s’en souviennent pas.

J’ai refait une séance d’EFT pour traiter cet événement. Sans pouvoir me rappeler l’expérience, j’ai fait le tapotement tout en imaginant la situation de l’époque. Le choc que j’ai reçu quand ma mère m’a lancée, la sirène de l’ambulance ou bien l’appréhension pendant que l’étranger m’amenait jusqu’à chez moi… tout cela ne dépassait pas mon imagination, mais j’ai essayé de « revivre » la scène avec le plus de détails possibles. La séance a duré plus d’une heure. Je ne savais pas si elle avait été efficace pour me libérer de la phobie. J’avais simplement une sensation de soulagement.

 

Ce que l’Astro-EFT m’a apporté

Trois mois plus tard, nous sommes allés en Australie et avons participé à une croisière en bateau pour observer les baleines. Contrairement à celui que l’on a pris en Espagne, celui-ci avertissait grandement les participants qu’il y aurait des agitations assez fortes par moments. Je me préparais psychologiquement, mais je ne savais pas vraiment si je tiendrais le coup… L’envie de voir des baleines et de tester les effets de l’Astro-EFT a gagné sur mon appréhension. J’ai osé tenter de nouveau l’expérience du bateau…

Comme prévu, la mer était bien agitée par moments et le navire se balançait allègrement au sommet des grosses vagues. Notez que nous étions sur l’océan Pacifique, pas sur la Méditerranée, beaucoup plus calme en général. Pourtant, je me sentais bien. De temps à autre, c’est vrai que j’ai eu un peu peur, mais cela n’avait rien à voir avec ce que j’avais ressenti à Barcelone !

Quand on peut trouver l’origine d’un événement passé responsable d’un nœud émotionnel grâce à l’astrologie, on peut avancer efficacement dans la séance d’EFT. Dans la plupart des cas, l’effet d’une expérience vécue dans un passé très ancien s’est réfugié dans l’inconscient d’où il peut continuer à influencer nos comportements pendant toute la vie. Roland et moi sommes persuadés, après l’avoir mise en pratique à maintes reprises, que notre technique « Astro-EFT » était une excellente idée et une approche qui aidera de nombreuses personnes à se libérer de leurs blocages émotionnels au cours des consultations. Notre mission aujourd’hui est de continuer à élaborer cette méthode pour la mettre le plus possible au service d’un mieux être réel et durable de celles et ceux qui nous consulteront.

 

Vous souhaitez une consultation en Astro-EFT. Pour prendre un rendez-vous, cliquez ici.

 

Photo by Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Simple Share Buttons
Back To Top

Devenez votre propre thérapeute EFT !

Inscrivez-vous et recevez gratuitement votre cadeau !

Inscription Validée !

Je viens de vous envoyer votre cadeau par email.